En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Des parents colorés

Un certain William Marston a longuement observé les comportements de chacun.

Pour lui entre autres, on peut distinguer les personnes plutôt actives et celles plutôt passives. De même, certains sont d’un naturel hostile, méfiant, d’autres à l’inverse sont curieux et attirés vers l’inconnu.

Déjà, vous repérez certainement des attitudes qui vous sont propres, à vous, à votre conjoint, à vos enfants…

Derrière ces attitudes se cachent en fait des besoins différents, et surtout des valeurs différentes. Mais nous évoquerons ces notions de besoins et de valeurs dans une autre partie.

De ces deux axes, William Marston a identifié quatre types de personnalités assez vite identifiables. 

Bien évidemment, c’est une typologie, on pourra lui reprocher comme à toute typologie de mettre les gens dans des « grilles ». Et bien oui, en effet, elle nous met dans des « cases ». Cela dit, ces « cases » ne nous empêchent pas de progresser, de s’améliorer. De même, ces « cases » nous permettent de mieux se comprendre et mieux comprendre les autres. Alors pourquoi s’en priver !
 
Dernière chose, il est bien évident qu’aucun de ces profils n’est bon ni mauvais, aucun de ces profils n’est meilleur qu’un autre. Ce qu’on peut se dire est que nous avons tous un moyen de communiquer dominant. C’est le nôtre et il faut le respecter. Mais si l’on veut mieux vivre avec les autres, il est bon parfois de développer aussi d’autres parties qui se cachent au fond de nous. Nous pouvons développer les autres parties de soi. Tout d’abord parce que c’est bon pour nous. Et aussi, parce que l’autre en face de nous (ayant des besoins et des valeurs différents) fonctionne différemment. Pour qu’il se sente entendu, il est bon de communiquer avec lui sur la même longueur d’onde.

ROUGE : Le parent  dominant : pour vous, ce qui est important c’est d’être performant. Ce qui vous importe, c’est le concret, ce sont les résultats. Vous aimez donner des responsabilités en précisant bien à l’enfant ce qu’il doit faire. Vous êtes directif et vous donnez des ordres. Vous avez tendance à montrer ce qui ne va pas, et vous avez tendance à oublier de montrer que vous êtes content de ce qui a été fait. Si votre enfant vous montre son bulletin, vous aurez tendance à voir que les mauvaises notes, les remarques critiques des enseignants. Vous exprimez peu vos sentiments. Les projets de jeux collectifs, de nettoyage de voiture en famille, là, vous êtes partant !

VERT : le parent conciliant : vous avez envie que tout aille bien et ferez tout pour. Vous êtes discret et parlez peu. Si une discussion un peu vive surgit, vous interviendrez surtout pour calmer le jeu. Vous évitez de faire des remarques dures et amenez plutôt votre enfant à exprimer ce qu’il pense. Vous évitez les conflits, ce qui peut empêcher parfois de régler des problèmes. Vous êtes plutôt stables et exprimez peu vos sentiments.

JAUNE : le parent expressif : vous êtes le papa (ou la maman) rigolo ! Vous aimez beaucoup jouer avec votre enfant, faire le clown, faire des blagues. Si votre enfant n’a pas le moral, vous serez triste également. Vous donnez peu d’ordre, parfois pas assez, ce qui peut déstabiliser votre enfant. Pour vous, « ce n’est pas grave ! L’essentiel, c’est d’être ensemble ! ». Vous êtes très expressif.

BLEU : le parent analytique : vous êtes très sensible à la réussite scolaire de votre enfant. Les études sont essentielles pour vous, c’est même la priorité. Vous êtes sensible au savoir, à la connaissance et appréciez surtout les échanges avec votre enfant quand il s’agit de ses leçons, ce qu’il apprend. Vous appréciez l’aider à faire ses devoirs. Vous êtes fiable mais vous attendez que l’on vienne à vous et vous pouvez parfois faire peur à votre enfant qui aura peur de vous déranger.

Pour échanger au mieux avec votre enfant, l’idéal sera de faire preuve d’adaptabilité. Et si vous en avez plusieurs, chacun aura peut-être un besoin différent. Avec un enfant énergique et dynamique, mieux vaut être dominant. Un enfant stable et discret a besoin d’énergie et de dynamisme. L’expressif aime la chaleur et l’affection. Enfin, un enfant très réfléchi apprécie les échanges intellectuels, les explications précises. Cela dit, chacun doit aussi développer les autres  parties de sa personne. Il sera bon de les pousser pour les uns à se concentrer et rester assis sur sa chaise plus de cinq minutes ;  pour les autres, les pousser à faire un sport d’équipe, d’autres encore à oser exprimer leurs envies.