En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Huit manières de vivre au monde


Pourquoi des frères et sœurs peuvent-ils être si différents ?  Pourquoi certaines personnes vous agacent-elles ?

Si vous voulez comprendre les réactions des gens qui vous entourent (et aussi les vôtres), voici deux critères facilement identifiables qui généreront nos émotions :

Deux manières de voir le monde : soit l’environnement m’est hostile, soit l’environnement m’est favorable.

Deux manières de réagir : je peux agir, je ne peux pas agir dans cet environnement.

 -          Ceux qui considèrent que le monde est hostile et qu’ils ne peuvent agir :

Ces personnes sont rigoureuses, parlent peu. Elles sont plutôt élitistes, pensent que les autres valent beaucoup moins qu’eux. Elles se surestiment et considèrent que ceux qui pensent différemment ont tort. Les seules personnes qui ont grâce à leurs yeux sont les scientifiques, les personnes rationnelles et les gens qui pensent de la même manière. Pour elles, tout s’explique par A+B, la nuance n’est pas leur fort. Quand elles sont en stress, elles méprisent les autres. Leur force est la logique, le travail d’analyse, la précision.

-          Ceux qui considèrent que le monde est hostile et qu’ils peuvent agir :

Ces personnes sont très actives. Elles aiment diriger, animer. Elles sont idéales pour dynamiser un groupe, une équipe, elles permettent que les choses avancent. Mais elles peuvent être très vite colériques. Quand elles sont en état de stress, elles peuvent humilier facilement. Pour elles, ceux qui s’assoient cinq minutes sont des fainéants. Elles ne comprennent pas l’idée de « ne rien faire ». Leur force est l’autonomie, leur capacité à s’adapter.

-          Ceux qui considèrent que le monde est favorable et qu’ils ne peuvent agir :

Ces personnes sont calmes, discrètes. Elles ne souhaitent rien moins que d’être au calme, en paix. Dans un groupe, elles restent discrètes et interviennent peu, de façon juste et bienveillante. Elles n’aiment pas les conflits, les éviteront au maximum. Le changement est anxiogène pour elles. Leur risque est de se mettre en retrait et de devenir soupçonneux. Leur force est d’être consciencieux et coopératif.

 -          Ceux qui considèrent que le monde est favorable et qu’ils peuvent agir :

Ces personnes sont enthousiastes, sociables. Elles aiment la vie, sont optimistes. Dans un groupe, elles vont raconter les histoires drôles, trouver les avantages de la prochaine activité. Tout est toujours « Super ! ». Ouverts d’esprit, elles aiment rencontrer des gens qu’elles ne connaissent pas et se passionnent pour toutes les nouveautés. On peut leur reprocher cela dit leur manque de recul et elles peuvent parfois prendre trop de place. Leur force est leur optimisme et leur disponibilité.

 Alors, avez-vous reconnu votre cousin Félix ou votre tante Bernadette ? Et vous ?

Comme toute typologie, elle simplifie la réalité ? Les êtres humains sont complexes ; ils auront une dominante mais seront plus complexes. Cela dit, si vous utilisez cette grille, vous pourrez en voir sa force.
Quoique nous soyons, notre histoire, nos faiblesses, nous pouvons tous être plus agréables pour soi et pour les autres.
La seule chose indispensable pour réussir : en avoir envie.